Rendez-nous l'argent!

Publié le par jc54

Derrière le "président du pouvoir d'achat" se cache le président des riches. Depuis 2007, Nicolas Sarkozy n'a fait qu'enfoncer le pays et fragiliser l'économie nationale en sacrifiant la production des richesses aux intérêts du capitalisme financier.

 

Un constat accablant

 

Des millions de Français ne pensent plus qu'à boucler la fin du mois, certains avec à peine 750 euros mensuels quand des patrons licencieurs et spéculateurs empochent 150 fois plus, quand actionnaires et traders se partagent la plus grosse part du gâteau des 83 milliards d'euros de profits du CAC 40. Nicolas Sarkozy est le président de l'injustice sociale et du pouvoir d'achat pour les plus riches.

 

Des foyers asphyxiés

 

Les prix sur les produits alimentaires vont augmenter jusqu'à 20% sur certaines étiquettes, le gaz a augmenté de 60% depuis 2004, le prix du litre d'essence bat des records, l'énergie a augmenté de 14% en 1 an... la liste n'est malheureusement pas exhaustive. Les chiffres concernant le logement sont alarmants. Près d'un tiers des revenus des foyers français, à peine empochés, partent chaque mois directement dans le paiement du loyer et des charges. De 2,9 à 3,6 millions de femmes et d'hommes vivent dans des logements indignes ou sont sans-abris dénonce la Fondation Abbé-Pierre.

 

Pour une gauche efficace

 

Le PS a présenté la semaine dernière son programme pour 2012; il y a dans ce projet des choses concrètes plutôt positives mais le fond reste empreint de la logique capitaliste, par exemple :

- le PS propose une conférence salariale annuelle alors que l'urgence est la hausse du SMIC et des salaires.

- le PS n'affirme plus que la norme doit être le CDI ; il ne prévoit que quelques pénalités pour les entreprises qui abusent de la précarité.

Ce projet n'est pas une véritable alternative. C'est pourquoi il faut un candidat Front de Gauche à l'élection présidentielle. Redonnons des couleurs à la gauche, celle du courage qui ne tergiverse pas avec le capitalisme.

 

Une élection cantonale riche d'enseignements

 

La droite UMP-MEDEF a tout tenté pour minimiser la claque que le peuple lui a infligé. Par peur de la gauche, elle n'a même pas appelé à voter contre le FN. Il faut dire que les programmes économiques et sociaux de l'UMP et du FN ne sont pas très différents : privilèges aux riches, cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, développement des bas salaires et travail précaire... D'ailleurs, le FN n'a jamais rien fait pour la France, pour les travailleurs et pour les salaires ; ni l'extrême droite ni la droite n'ont jamais gagné un seul droit pour le peuple. 1936 (congés payés, journée de 8 heures), ils n'étaient pas là ; la Résistance, ils n'étaient pas là ; la Sécu, la retraite, les services publics, pas là, pas là, pas là!!! Nous, communistes, avons toujours été présents pour soutenir et porter les revendications populaires, nous avons ancré dans la France des bases de socialisme et nous comptons bien continuer. Au coeur du rassemblement qu'est le Front de Gauche, le PCF s'est vu soutenu par près de 10% des votants lors des dernières élections cantonales, avec 118 élus Front de Gauche, il représente la deuxième force à gauche.

 

Faisons grandir le PCF et le Front de Gauche.

Retrouvons-nous le 1er mai dans la rue

Pour défendre notre projet!

Commenter cet article

anonymous 20/05/2011 13:52


Le communiste c'est mort avec l'URSS...