Grève à l'Est Républicain

Publié le par jc54

Communiqué des camarades de la CGT :

 

Les patrons de presse et leur syndicat, le SPQR, ont décidé de mener bataille contre le principe de revalorisation salariale au niveau de la branche, principe qui prévaut depuis une vingtaine d'années pour toutes les catégories de salariés de la Presse quotidienne régionale et départementale. Malgré plusieurs réunions, malgré des propositions émanant de l'intersyndicale, malgré une première non parution de la quasi totalité des titres le 18 février, les patrons continuent de refuser toute négociation au niveau de la branche sur les salaires réels. Ils considèrent que leurs dernières propositions (3 fois 0,5%) sur les minima de branche doivent s'appliquer et que la suite des négociations doit se faire dans chaque entreprise dans le cadre des négociations annuelles obligatoires.

 

A l'Est Républicain, à la LIberté de l'Est et à Publicité Moderne, aucun salarié n'est concerné par cette revalorisation car les différentes grilles de salaires sont au-dessus de ces supposés minima.

 

Et c'est précisément au moment où l'inflation redémarre que les patrons sont à l'offensive. Nous n'avons pas le choix. Si nous ne menons pas aujourd'hui la bataille sur les salaires, ce sont les conditions d'emploi de tous les salariés de la presse qui seront remises en cause pour demain et pour longtemps.

Pour ne pas céder à la pression patronale, pour contraindre le SPQR à rouvrir de véritables négociations de branche, les organisations syndicales l'Estmédia CGT et le SNJ de l'Est Républicain, la Liberté de l'Est et Publicité Moderne appellent l'ensemble des salariés des entreprises, toutes catégories confondues, à faire grève au moins 3 heures le vendredi 1er avril entraînant la non parution du journal de samedi, dans sa version papier et en ligne. Ils doivent aussi se tenir prêts à poursuivre le mouvement au cas où le SPQR persisterait dans son attitude de blocage.

Commenter cet article